Sélectionnez votre langue

8100 ingrid Drive, Elgin TX 78621 +1 (512) 772-1972 info@ewcmi.us Sun-Fri 10:00 - 16:00H CST

3dflags nld1 3

A white cup of aromatic coffee on a wooden table. Beautiful latte art.Plus de publications en français

À l'avenir, il y aura plus de publications en français ajoutées. Nous souhaitons élargir notre offre pour offrir à nos lecteurs francophones une sélection plus large de contenus. Nous continuons à croître et nous nous efforçons de fournir une expérience de lecture enrichissante à tous ceux qui découvrent nos publications en français.

 

 

 

 

Catégorie : Théologie française
Read Time: 23 mins
Affichages : 47

Titre : Rejoindre la Fraternité

Sujet : Le Saint-Esprit, le Feu du Raffineur

Rejoindre la Fraternité

Qu'est-ce que c'est ? Facile, difficile, juste correct, étonnant, arrêt et avance, tomber et se relever, trébucher en avant. Ce ne sont là que quelques idées et réponses que l'on peut entendre de personnes s'intégrant dans une nouvelle société. Des gens apprenant de nouvelles coutumes, essayant de comprendre pourquoi faire cela était normal dans l'ancien pays et pas dans le nouveau. Pourquoi faire cela offense les gens alors que personne dans l'ancien pays n'y prêterait même attention.

Multiracial happy friends having fun outdoor in the city - Main focus on african curvy man

Peut-être avez-vous vécu un peu de cela lorsque vous avez déménagé d'un État à un autre, mais pouvez-vous simplement imaginer la différence, ou disons même le choc culturel qui est vécu en passant d'un continent ou d'une culture à une autre. Nous pouvons le voir, par exemple, les Néerlandais dans le nord-est ou en Australie s'accrochant aux anciennes façons dans des clubs néerlandais et des quartiers entiers imprégnés des anciennes coutumes. Personnellement, je suis d'avis que c'est la mauvaise manière de faire les choses. Lorsque vous immigrez dans un nouveau pays, vous devez adhérer et vous adapter aux règles légales et sociales de cette communauté. Bien que cela puisse en effet avoir été un choc culturel pour moi, un ancien Néerlandais qui apprend toujours, même après 25 ans dans ce merveilleux pays des États-Unis d'Amérique, cela devrait aussi l'être pour chacun et chacune qui déménage dans un nouvel environnement.

C'est une étude et un changement continus que nous devrions également expérimenter dans notre vie personnelle concernant la sainteté. En tant que chrétiens, nous sommes appelés à une vie de sainteté, et c'est un choc assez important pour beaucoup. Heureusement, nous avons un merveilleux coach et guide.

Jean 14:16-17 (Amplified Bible)

« Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit ni ne le connaît. Vous le connaissez, car il demeure avec vous et sera en vous. »

Nous sommes appelés chrétiens, ce qui était d'abord un surnom donné à ceux qui suivaient Yeshuah comme le Messie. Cela signifie les petits christs. Jésus nous a donné ce Guide, ce conseiller, cet assistant, cet intercesseur, cet avocat, ce fortificateur et ce soutien pour que nous puissions apprendre, grandir et rester forts, même dire les bons mots au bon moment.

Luc 12:11-12 (Amplified Bible)

"Quand ils vous emmèneront devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas d'avance de ce que vous direz pour vous défendre, ni de ce que vous direz. Car le Saint-Esprit vous enseignera à cette même heure ce que vous devez dire."

Non, pas par quelque tour de magie intéressant, ou comme une manière de parler en langues. Le Saint-Esprit remuera nos âmes, remuera nos esprits et nous aidera à trouver les mots justes au bon moment. Il nous aide à comprendre, à agréger et à diffuser les informations nécessaires dans le Royaume du Seigneur et sur notre chemin vers une vie de sainteté dans notre quête d'une vie de sainteté.

Les pensées pour le message d'aujourd'hui n'ont cessé de me venir à l'esprit hier, la nuit dernière, et même encore aujourd'hui. Je ne crois pas que lorsque des mots doivent être prononcés, le Saint-Esprit nous laissera là, les mains vides. Le Feu du Saint-Esprit sur tous ceux qui marchent sur cette Autoroute de la Sainteté, cette Route droite à travers le désert, l'Autoroute de notre Dieu YhWh.

Ésaïe l'a crié, Jean le Baptiste l'a répété.

Matthieu 3:2-3 (Common English Bible)

"Changez vos cœurs et vos vies ! Voici que vient le royaume des cieux ! " C'est de lui que le prophète Ésaïe a parlé en disant : La voix de celui qui crie dans le désert : "Préparez le chemin pour le Seigneur, rendez ses chemins droits."

Sur cette Route vers la compréhension, cette Autoroute de la Sainteté, cette Autoroute de la Justice, cette Autoroute de l'Honnêteté, de la Frugalité, de l'Autosuffisance en Christ. Sur cette Autoroute, nous voyageons vers la Nouvelle Yerushalayim, la Nouvelle Jérusalem, Sion.

Oh, quel merveilleux voyage cette année sera ensemble sur la route pour voir Jésus, pour être dans la présence d'Élohim. Alors permettons-nous donc tous de communier ensemble, ici même en ce moment. Partageant sur l'Autoroute de notre Dieu, partageant dans le sacrifice de l'agneau, partageant son corps, partageant son sang.

Communion

Maintenant que nous avons partagé cette merveilleuse expérience de la Sainte Communion, nous pouvons continuer sur la voie de la compréhension. Alors qu'il est déjà difficile de comprendre les choses qui se passent dans une culture différente ou nouvelle de nos jours, bien des fois en tant que disciples du Christ, nous sommes encore plus en difficulté lorsque nous essayons de donner un sens aux coutumes et aux voies de Dieu. Beaucoup de pensées et de choses que nous avons acceptées mais que nous ne comprenons toujours pas. Cette année à venir, nous avançons sur cette route et nous allons voir des changements et des avancées majeurs dans cette compréhension. Alors ne tardons pas et marchons en avant.

L'année dernière, nous avons touché à plusieurs reprises le pacte entre Abraham et Dieu, le premier pacte, et tout le symbolisme qui était impliqué dans celui-ci. Revenons-y encore une fois et jetons un coup d'œil rapide à un aspect particulier de cette scellement cérémoniel du pacte.

Quand Abraham s'est endormi, Dieu passe à travers le sacrifice comme un four et une torche.

Genèse 15:12-17 (Amplified Bible)

“Quand le soleil fut couché, un profond sommeil saisit Abram, et une terreur (une frayeur, une peur épouvantable) de grande obscurité l'assaillit et l'oppressa. Et [Dieu] dit à Abram : Sache positivement que tes descendants seront des étrangers résidant comme des résidents temporaires dans une terre qui n'est pas la leur [Égypte], et ils y seront esclaves et seront affligés et opprimés pendant 400 ans. [Réalisation en Exode 12:40.] Mais je ferai venir le jugement sur cette nation qu'ils serviront, et ensuite ils sortiront avec de grandes possessions. Et tu iras vers tes pères en paix ; tu seras enterré dans une bonne vieillesse. Et à la quatrième génération, ils [tes descendants] reviendront ici [en Canaan], car l'iniquité des Amoréens n'est pas encore pleinement et complètement accomplie. Quand le soleil fut couché et qu'une [épaisse] obscurité était tombée, voici, un four fumant et une torche flamboyante passèrent entre ces morceaux."

Comme Derek Prince l'a si magnifiquement écrit : Hébreux dit qu'un pacte n'est pas valide tant que les hommes restent en vie. Il faut la mort pour rendre le pacte valide. Alors pensez simplement à ce four fumant et à cette torche flamboyante. Quelle obscurité a envahi Abraham à ce moment-là. Non seulement l'obscurité de la nuit, mais aussi l'obscurité de la fumée du four. Mais au milieu de cette obscurité, il n'y avait qu'une seule chose qui apportait de la lumière. Cette torche flamboyante. Cette torche flamboyante nous rappelle les sept lampes de feu devant le trône que Jean a vues dans l'Apocalypse 4. C'est Dieu en la personne du Saint-Esprit. Donc Dieu lui-même est descendu et est passé entre ces morceaux. N'est-ce pas étonnant que Dieu irait à de telles longueurs et serait si définitif et si spécifique et, d'une certaine manière, si terre-à-terre, pour entrer dans une relation personnelle avec un homme ? Le four de Dieu peut aussi être vu comme le four du feu du raffineur, toute la polythéisme d'Abraham a été brûlé dans le four et l'obscurité de la nuit mais aussi l'obscurité de son âme sans Dieu l'a envahi. Abraham est venu du pays d'Ur. Ce que nous appelons de nos jours l'Irak, il a vécu dans le pays dirigé par le roi Ur-Nammu et tous ses dieux. Nous pouvons encore voir les vestiges du ziggurat de 2100 avant J.-C. qu'il a construit en son propre honneur. Avec cela, nous pouvons également voir l'accomplissement de la prophétie biblique avec les restaurations qui ont eu lieu sur ce bâtiment et le reste de ce qui était connu sous le nom de Babylone.

Ok, c'était une petite digression à laquelle le Saint-Esprit est passé à travers le sacrifice, avec le Four. Représentant Dieu et le sacrifice de l'agneau, Jésus-Christ, le Saint-Esprit, passant au nom d'Abraham. En avançant, nous voyons une autre fois le feu du Seigneur, le Saint-Esprit se déplaçant et protégeant ceux qui marchent dans la Justice et dans la Sainteté devant le Seigneur.

Daniel 3:22-26 (Common English Bible)

(22 Le commandement du roi était imprudent, et le four était chauffé à un tel extrême que la flamme du feu tuait les hommes qui avaient porté Shadrak, Meshach et Abed-Nego.) 23 Alors ces trois hommes, Shadrak, Meshach et Abed-Nego, tombèrent, liés, dans le four de feu flamboyant. 24 Alors le roi Nebucadnetsar sauta de surprise et dit à ses associés : “N'avons-nous pas jeté trois hommes, liés, dans le feu ?” Ils répondirent au roi : “Certainement, Votre Majesté.” 25 Il répondit : “Regardez ! Je vois quatre hommes, non liés, se promenant à l'intérieur du feu, et ils ne sont pas blessés ! Et le quatrième ressemble à l'un des dieux.” 26 Nebucadnetsar s'approcha de l'ouverture du four de feu flamboyant et dit : “Shadrak, Meshach et Abed-Nego, serviteurs du Dieu très-haut, sortez ! Venez ici !” Alors Shadrak, Meshach et Abed-Nego sortirent du feu.

Ici encore, nous voyons dans le four dans le feu la protection de Dieu sur Ses serviteurs. Le roi Nebucadnetsar avait un lien spécial avec Shadrak, Meshach et Abed-Nego, et dans nos études, nous en sommes venus à la conclusion que sa colère était si forte sur la mise en place qu'il pouvait maintenant voir et avec cela la perte de ceux qu'il chérissait ses amis, que son ordre de chauffer le four sept fois plus chaud n'était pas une punition supplémentaire mais une forme de miséricorde. Ceux qui ont été commandés de les jeter dans le feu étaient déjà brûlés avant d'entrer dans le four. Une mort très rapide, au lieu d'une mort très lente et agonisante. Dans les flammes était la flamme de l'agneau, le Messie, Son Saint-Esprit.

Mes chers amis, c'est encore ici que nous voyons l'amour de Dieu pour ceux qui l'aiment. Quel merveilleux cadeau que ce Saint-Esprit est.

Deux autres expériences de feu se trouvent dans le livre des Rois et impliquent l'un de mes prophètes préférés, Élie. Élie commandant au roi Achab et à sa femme Jézabel.

1 Rois 18:18, 22-24a, 28-29, 31-38 (Common English Bible)

Verset 18 Élie répondit : “Je n'ai pas troublé Israël ; toi et la maison de ton père l'avez fait ! Vous avez fait autant lorsque vous avez abandonné les commandements du Seigneur et avez suivi les Baals. 19 Maintenant, envoie un message et rassemble tout Israël à moi au Mont Carmel. Rassemble les quatre cent cinquante prophètes de Baal et les quatre cent prophètes d'Asherah qui mangent à la table de Jézabel.”

Verset 22 à 24a. Élie dit au peuple : “Je suis le dernier des prophètes du Seigneur, mais les prophètes de Baal sont au nombre de quatre cent cinquante. Donnez-nous deux taureaux. Que les prophètes de Baal en choisissent un. Qu'ils le coupent en morceaux et le mettent sur le bois, mais sans ajouter de feu. Je préparerai l'autre taureau, le mettrai sur le bois, mais sans ajouter de feu. Alors vous tous invoquerez le nom de votre dieu, et j'invoquerai le nom du Seigneur. Le dieu qui répondra par le feu, c'est le vrai Dieu !”

Verset 28 et 29. Alors les prophètes de Baal criaient d'une voix plus forte et se coupaient avec des épées et des couteaux comme c'était leur coutume. Leur sang coulait partout sur eux. Au fur et à mesure que le midi passait, ils devenaient fous avec leur rituel jusqu'à ce qu'il soit temps pour l'offrande du soir. Pourtant, il n'y avait aucun son, aucune réponse, aucune réaction quelconque.

Et enfin Versets 31 à 38. Élie prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob - à qui la parole du Seigneur vint : “Ton nom sera Israël.” Il bâtit les pierres en autel au nom du Seigneur, et il creusa une tranchée autour de l'autel assez grande pour contenir deux seaux de grain sec. Il arrangea le bois, égorgea le taureau et le plaça sur le bois. “Remplissez quatre jarres d'eau et versez-la sur le sacrifice et sur le bois”, commanda-t-il. “Faites-le une deuxième fois !” dit-il. Alors ils le firent une deuxième fois. “Faites-le une troisième fois !” Et ils le firent une troisième fois. L'eau coula autour de l'autel, et même la tranchée se remplit d'eau. Au moment de l'offrande du soir, le prophète Élie s'approcha et pria : “Seigneur, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, fais savoir aujourd'hui que tu es Dieu en Israël et que je suis ton serviteur. J'ai fait toutes ces choses à tes instructions. Réponds-moi, Seigneur ! Réponds-moi afin que ce peuple sache que toi, Seigneur, tu es le vrai Dieu et que tu peux changer leurs cœurs.” Alors le feu du Seigneur tomba ; il consuma le sacrifice, le bois, les pierres et la poussière. Il lécha même l'eau dans la tranchée !

Le feu de Dieu consumant ce qui lui était donné et qui était juste, ce qui était selon sa loi. Élie, cependant, même après cette démonstration de puissance, doutait et avait peur. Il s'enfuit dans le désert. Quand Élie fut à une journée de marche dans le désert, il s'assit sous un genévrier, se sentit désolé pour lui-même et souhaita être mort. Disant au Seigneur, "prends ma vie, parce que je ne suis rien de mieux que mes ancêtres." Cependant, Dieu en avait certainement pas fini avec lui. Il lui a fourni de quoi se sustenter et lui a dit de faire un voyage de 40 jours et 40 nuits jusqu'au mont Horeb, la montagne de Dieu, que nous savons maintenant être le mont Jebel el Lawz en Arabie Saoudite. C'est là qu'Élie entra dans la grotte et y passa la nuit.

1 Roi 19:9-18 (Amplified Bible)

Il arriva à une caverne et y logea ; et voici, la parole du Seigneur lui parvint, et Il lui dit : Que fais-tu ici, Elie ? Il répondit : J'ai été très zélé pour le Seigneur, le Dieu des armées ; car les Israélites ont abandonné Ton alliance, renversé Tes autels et tué Tes prophètes par l'épée. Et moi, je suis resté seul, et ils cherchent ma vie, pour me l'ôter. Et Il dit : Sors, et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur. Et voici, le Seigneur passa, et un grand vent fort ébranla les montagnes et brisa les rochers devant le Seigneur, mais le Seigneur n'était pas dans le vent ; et après le vent, un tremblement de terre, mais le Seigneur n'était pas dans le tremblement de terre ; et après le tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n'était pas dans le feu ; et après le feu [un bruit de douceur et] une voix douce et calme. Quand Elie entendit la voix, il enveloppa son visage de son manteau et sortit et se tint à l'entrée de la caverne. Et voici, une voix vint à lui et dit : Que fais-tu ici, Elie ? Il dit : J'ai été très zélé pour le Seigneur, le Dieu des armées, parce que les Israélites ont abandonné Ton alliance, renversé Tes autels et tué Tes prophètes par l'épée. Et moi, je suis resté seul, et ils cherchent ma vie, pour me détruire. Et le Seigneur lui dit : Va, retourne sur ton chemin vers le désert de Damas ; et quand tu arriveras, oins Hazaël pour être roi sur la Syrie. Et oins Jéhu, fils de Nimschi, pour être roi sur Israël, et oins Élisée, fils de Shaphath, d'Abel-mehola, pour être prophète à ta place. Et celui qui échappe à l'épée de Hazaël, Jéhu le tuera, et celui qui échappe à l'épée de Jéhu, Élisée le tuera. Pourtant, je Me réserve 7 000 hommes en Israël, tous les genoux qui n'ont pas fléchi devant Baal et chaque bouche qui ne l'a pas embrassé.

Dieu est venu aux hommes dans le four ardent tout-consumant fumant noir, et la torche flamboyante. Il a protégé dans le feu et consommé par le feu. Dieu a montré Sa puissance, Sa Force à travers tout cela. Et pourtant, Élie ne pouvait pas trouver Dieu dans tout cela. Dieu, cependant, n'en avait pas fini avec Élie, et même alors qu'Élie se plaignait pour lui-même, "malheur à moi, je suis le seul resté," Dieu lui a dit de retourner complètement en arrière, d'oindre de nouveaux rois, et un nouveau prophète, Élisée.

Quand Élie a-t-il entendu cette grande parole du Seigneur ? C'était dans le silence après la démonstration de toute la puissance et de la force de la nature, qui sont toutes dans la puissance de Dieu.

Luc 23:44-46 (Amplified Bible)

Il était environ la sixième heure (midi), et l'obscurité enveloppait toute la terre et la terre jusqu'à la neuvième heure (environ trois heures de l'après-midi), Tandis que la lumière du soleil s'évanouissait ou était obscurcie ; et le rideau [du Saint des Saints] du temple se déchira en deux. Et Jésus, criant d'une voix forte, dit : Père, entre Tes mains je remets Mon esprit ! Et avec ces mots, Il expira.

eclipse 2023 11 27 04 59 18 utc

La terre trembla, le soleil disparut et en plus de cela le rideau séparant le Saint des Saints du peuple se déchira en deux lorsque Jésus rendit Son dernier souffle. Ou en d'autres termes, lorsque le Saint-Esprit a quitté Jésus, la terre a tremblé, le soleil s'est assombri et le rideau du temple s'est déchiré en deux. WOW. Quelle démonstration de puissance et de force. Oh oui, laissez-moi vous dire que le feu est aussi venu, plus tard cependant mais il est venu. La Bible nous enseigne avec le bruit d'un vent impétueux et avec des langues comme de feu. C'était encore une fois le Saint-Esprit parlant à travers les langues des autres, chacun dans sa propre langue.

Actes 2:1-26 (Common English Bible)

Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous ensemble dans un même lieu. Tout à coup, un son venu du ciel comme le hurlement d'un vent féroce remplit toute la maison où ils étaient assis. Ils virent ce qui semblait être des flammes individuelles de feu s'allumer sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et commencèrent à parler en d'autres langues, comme le Saint-Esprit leur permettait de parler. Il y avait des Juifs pieux de toutes les nations sous le ciel vivant à Jérusalem. Quand ils entendirent ce bruit, une foule se rassembla. Ils étaient perplexes parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue maternelle. Ils étaient surpris et émerveillés, disant : “Regardez, tous ceux qui parlent sont des Galiléens, chacun d'eux. Comment donc pouvons-nous les entendre parler dans nos langues maternelles ? Parthes, Mèdes et Élamites ; ainsi que des résidents de Mésopotamie, de Judée et de Cappadoce, de Pont et d'Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d'Égypte et des régions de Libye bordant Cyrène ; et des visiteurs de Rome (à la fois des Juifs et des convertis au judaïsme), Crétois et Arabes - nous les entendons déclarer les œuvres puissantes de Dieu dans nos propres langues !” Ils étaient tous surpris et déconcertés. Certains se demandaient les uns aux autres : “Que veut dire ceci ?” D'autres se moquaient d'eux, disant : “Ils sont pleins de vin nouveau !” Pierre se tint avec les onze autres apôtres. Il leva la voix et déclara : “Judiens et tous ceux qui habitent à Jérusalem ! Sachez ceci ! Écoutez attentivement mes paroles ! Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez ; après tout, il n'est que neuf heures du matin ! Au contraire, voici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, Je répandrai Mon Esprit sur tout le monde. Vos fils et vos filles prophétiseront. Vos jeunes verront des visions. Vos anciens rêveront des rêves. Même sur mes serviteurs, hommes et femmes, Je répandrai Mon Esprit en ces jours-là, et ils prophétiseront. Je provoquerai des merveilles dans les cieux ci-dessus et des signes sur la terre ci-dessous, du sang et du feu et un nuage de fumée. Le soleil sera changé en obscurité, et la lune sera changée en sang, avant que le grand et spectaculaire jour du Seigneur ne vienne. Et quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.”

Nous l'avons vu dans les Écritures, Dieu veut et peut se présenter dans toutes les situations et sous toutes les circonstances. Ce que nous devons faire, c'est être disposés à apprendre à comprendre Ses voies. Dieu nous a donné ce grand et merveilleux livre rempli des réponses à toutes nos questions. Des centaines et des milliers de savants ont reçu des insights du Saint-Esprit et en ont écrit. Dieu nous a donné un esprit de discernement pour donner un sens à tout cela, et surtout, Il nous a donné le Saint-Esprit pour nous guider, ce conseiller, cet aide, cet intercesseur, cet avocat, ce fortifiant et ce soutien pour que nous puissions apprendre, grandir et rester forts, même dire les bons mots au bon moment.

Bien des fois, nous en tant que chrétiens attendons le feu, bien des fois nous attendons l'effusion dans notre église, avec puissance et force et beaucoup de théâtralité. Mais je prie qu'aujourd'hui nous ayons appris que le Feu du Saint-Esprit est entré dans votre cœur, et que comme Élie, nous devons parfois rester dehors, regarder tous les feux d'artifice, et puis quand nous avons fini de regarder, marcher, parler et attendre, nos cœurs sont vraiment ouverts pour entendre Dieu parler à travers Son Saint-Esprit. Comme Abraham, laissons Dieu consumer notre passé, notre présent et notre futur dans le four du feu du raffineur. Et comme Daniel et ses amis, soyons en feu, dans l'esprit et dans le feu avec le Saint-Esprit de Dieu.

C'est Lui qui nous guide, nous conseille, et nous aide sur cette autoroute à travers le désert sur laquelle nous marchons ensemble. Un chemin droit, l'autoroute un, le seul droit à travers la croix et l'alliance avec Jésus-Christ dans la Nouvelle Jérusalem. Assurez-vous que cette année nous invitons, faisons rejoindre et nous rejoignons ceux qui sont impatients de trouver un épaule et un partenaire pour marcher sur cette Autoroute de notre Dieu.

Amen.

Sermon Notes by Pastor Christiaan J. de Ruiter are licensed under CC BY-NC-SA 4.0

 

Note : Le contenu fourni ici représente les notes fondamentales pour un sermon ou un enseignement, et ne doit pas être mal interprété comme une transcription complète ou un sermon entièrement articulé.

C'est notre conviction profonde que l'Esprit Saint opère à travers le prédicateur, guidant et inspirant la livraison pour résonner avec les besoins et les convictions de la congrégation.

Ces notes forment généralement la base pour un sermon ou un enseignement de 30 à 45 minutes, permettant à la guidance de l'Esprit Saint de façonner le message spécifique et son application aux croyants rassemblés. L'essence de ces enseignements n'est pas simplement dans les mots écrits, mais dans la livraison inspirée et la connexion avec la congrégation, dirigée par l'Esprit.

 

 

 

Catégorie : Théologie française
Read Time: 17 mins
Affichages : 127

Thinking

Fidèle avec Peu

Combien de fois avez-vous entendu l'expression, "un sou pour vos pensées" ? Particulièrement dans ma jeunesse, je me trouvais souvent plongé dans mon propre petit monde. Pourtant, avez-vous déjà réfléchi à la véritable signification d'un sou ? Qu'il s'agisse d'un petit montant ou d'une somme substantielle, ce qui est crucial, c'est la manière dont nous gérons ce qui nous est confié.

Le message d'aujourd'hui sur la gérance et les greniers célestes trouve son fondement dans un récit biblique spécifique. Explorons Luc 16:1-13 de la Bible Amplifiée, où Jésus raconte l'histoire d'un homme riche et de son gestionnaire de domaine, qui a été accusé de gaspiller les biens de son maître. Le riche homme exige une comptabilité du gestionnaire, menant à un plan astucieux du gestionnaire pour sécuriser son avenir en réduisant les dettes dues à son maître. Intrigant, le maître félicite le gestionnaire pour sa ruse. À travers cette parabole, Jésus transmet des leçons sur l'importance d'être fidèle dans les petites choses et l'impossibilité de servir deux maîtres - Dieu et la richesse.

"Aussi [Jésus] dit aux disciples, Il y avait un certain homme riche qui avait un gestionnaire de son domaine, et des accusations [contre cet homme] lui ont été apportées, qu'il gaspillait ses [du maître] possessions. Et il l'appela et lui dit, Qu'est-ce que j'entends à propos de toi ? Rends compte de ta gestion [de mes affaires], car tu ne peux plus être [mon] gestionnaire. Et le gestionnaire du domaine se dit à lui-même, Que vais-je faire, voyant que mon maître me retire la gestion ? Je ne suis pas capable de creuser, et j'ai honte de mendier. J'ai su ce que je vais faire, pour qu'ils [les débiteurs de mon maître] m'acceptent et m'accueillent dans leurs maisons lorsque je serai retiré de la gestion. Alors il convoqua les débiteurs de son maître un par un, et il dit au premier, Combien dois-tu à mon maître ? Il dit, Cent mesures [environ 900 gallons] d'huile. Et il lui dit, Reprends ton reconnaissance de dette écrite, et assieds-toi vite et écris cinquante [environ 450 gallons]. Après cela, il dit à un autre, Et combien dois-tu ? Il dit, Cent mesures [environ 900 boisseaux] de blé. Il lui dit, Reprends ton reconnaissance de dette écrite, et écris quatre-vingts [environ 700 boisseaux]. Et [son] maître loua le gestionnaire malhonnête (injuste) pour avoir agi astucieusement et prudemment ; car les fils de cet âge sont plus astucieux et plus prudents et plus sages dans [leur relation à] leur propre génération [à leur propre âge et sorte] que ne le sont les fils de lumière. Et je vous dis, faites-vous des amis par des moyens de mammon injuste (richesses trompeuses, argent, possessions), pour que lorsqu'il échoue, ils [ceux que vous avez favorisés] puissent vous recevoir et vous accueillir dans les habitations éternelles (demeures). Celui qui est fidèle dans très peu [de choses] est fidèle aussi dans beaucoup, et celui qui est malhonnête et injuste dans très peu [de choses] est malhonnête et injuste aussi dans beaucoup. Si donc vous n'avez pas été fidèles dans le [cas de] mammon injuste (richesses trompeuses, argent, possessions), qui vous confiera les vraies richesses ? Et si vous n'avez pas été fidèles dans ce qui appartient à un autre [que ce soit Dieu ou l'homme], qui vous donnera ce qui est le vôtre [c'est-à-dire, les vraies richesses] ? Aucun serviteur ne peut servir deux maîtres ; car soit il haïra l'un et aimera l'autre, ou il se tiendra près et sera dévoué à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez pas servir Dieu et mammon (richesses, ou quoi que ce soit en quoi vous avez confiance et sur quoi vous vous appuyez)."

Cette parabole révèle plusieurs vérités profondes. Premièrement, elle remet en question notre capacité à gérer de plus grandes responsabilités si nous échouons dans la gestion des plus petites. Deuxièmement, elle souligne l'impossibilité de servir deux maîtres avec la même dévotion. Troisièmement, comme illustré également dans la parabole des talents, elle met l'accent sur notre rôle en tant qu'intendants de ce que nous possédons, car tout appartient finalement à Dieu.

Le récit suggère que les connexions et les ressources terrestres ont peu de valeur si nous échouons à être de bons intendants des montants modestes que Dieu nous confie. Comment, alors, peut-Il nous faire confiance avec les richesses du ciel ? La mauvaise gestion et l'échec à produire les rendements attendus peuvent en effet être considérés comme une forme de vol. Compter sur nos propres richesses mène à un avenir incertain.

Réfléchissons à quelques proverbes éclairants, que je recommande vivement pour leur sagesse. Proverbes 3:9-10 (KJV) nous instruit d'honorer le Seigneur avec notre substance, promettant en retour des bénédictions abondantes.

"Honorez le Seigneur avec votre substance, et avec les prémices de toute votre augmentation : Ainsi vos granges seront remplies d'abondance, et vos pressoirs éclateront de vin nouveau."

Proverbes 10:2-3 (AMP) contraste l'inutilité des richesses mal acquises avec le pouvoir salvateur de la droiture.

"Les trésors de la méchanceté ne profitent à rien, mais la droiture (rectitude morale et spirituelle dans chaque domaine et relation) délivre de la mort. Le Seigneur ne permettra pas que les [intransigeants] justes aient faim, mais Il contrecarre le désir des méchants."

Proverbes 15:6 (AMP) parle du grand trésor dans la maison du juste, tandis que Proverbes 18:10-12 (KJV) contraste la sécurité trouvée dans le Seigneur avec la sécurité trompeuse de la richesse.

"Dans la maison du [intransigeant] juste est un grand [inestimable] trésor, mais avec le revenu du méchant est trouble et vexation. Le nom du Seigneur est une tour forte : le juste y court et est en sécurité. La richesse de l'homme riche est sa ville forte, et comme un mur élevé dans sa propre imagination. Avant la destruction, le cœur de l'homme est orgueilleux, et avant l'honneur est l'humilité."

Ces Écritures soulignent l'importance de l'obéissance à Dieu et d'être d'excellents intendants. Une bonne intendance implique de prendre possession de ce qui nous est confié, en le traitant comme si c'était le nôtre. En réfléchissant à notre Écriture thématique de Luc 16, nous réalisons que le temps est l'un des biens les plus précieux qui nous sont confiés. Même une minute, apparemment insignifiante comme un sou, s'accumule sur toute une vie. L'espérance de vie moyenne d'un Américain est de 76 ans, et si nous commençons à prendre des décisions conscientes pour Christ à 16 ans, nous avons 60 ans de service. Considérons l'impact cumulatif de la façon dont nous passons chaque minute de notre journée. Regardons de plus près, comme dit à 16 ans, nous sommes assez vieux pour conduire, prenons donc cet âge pour prendre une décision honnête pour Christ, ce qui nous donne 60 ans à Son service. Dans une journée, nous perdons environ 4 heures par jour, nous dormons 8 heures et nous avons 12 heures de productivité ou de semi-productivité. Une minute ici et une minute là-bas sur ces douze heures, c'est 720 minutes en 12 heures. Ce qui revient à 262 800 minutes par an, donc 60 ans, c'est 15 768 000 minutes. oh oui, j'ai presque oublié, en 60 ans, nous avons 15 années bissextiles, ce qui ajoute 15 jours supplémentaires, donc cela fait au total 15 778 800 minutes, ou ? ,,, dirions-nous juste un sou.counting the pennies 2023 11 27 04 51 13 utc

Luc 16:11 (CEB) nous met au défi : Si nous ne sommes pas fidèles avec les richesses terrestres, qui nous confiera les vraies richesses ? Dieu, qui existe en dehors de nos contraintes temporelles, voit notre plein potentiel. Nous sommes d'une valeur inestimable pour Lui, bien au-delà de la simple valeur monétaire.

"Si vous n'avez pas été fidèles avec les richesses terrestres, qui vous confiera les vraies richesses ?"*

Notre Dieu, dans Sa toute-puissance, transcende les limites du temps humain. Il connaît intimement chaque moment de notre vie, de l'instant de notre naissance à l'inévitabilité de notre mort. Il est l'Alpha et l'Oméga, incarnant à la fois le début et la fin. Aux yeux de Dieu, notre valeur dépasse de loin la trivialité d'un simple sou. Il ne nous perçoit pas comme nous nous percevons nous-mêmes, limités et insignifiants, mais dans la plénitude de notre véritable potentiel. Pour Lui, nous sommes infiniment plus précieux qu'une simple collection de pièces de monnaie, que ce soit 15 778 800 sous ou même un milliard. Notre valeur, dans Son estimation divine, est incommensurable et incomparable, dépassant de loin tout trésor terrestre.

Matthieu 10:28-33 (CEB) nous rappelle de ne pas craindre ceux qui peuvent blesser le corps mais ne peuvent pas toucher l'âme. Au lieu de cela, nous devrions révérer Dieu, qui prend soin de nous profondément, nous valorisant plus que de nombreux moineaux. Reconnaître le Christ devant les autres assure Sa reconnaissance de nous devant le Père.

"Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais ne peuvent pas tuer l'âme. Au contraire, craignez celui qui peut détruire à la fois le corps et l'âme en enfer. Deux moineaux ne sont-ils pas vendus pour une petite pièce ? Mais aucun d'eux ne tombera au sol sans que votre Père ne le sache déjà. Même les cheveux de votre tête sont tous comptés. N'ayez pas peur. Vous valez plus que de nombreux moineaux. Par conséquent, quiconque me reconnaît devant les gens, je le reconnaîtrai également devant mon Père qui est dans les cieux. Mais quiconque me nie devant les gens, je le nierai également devant mon Père qui est dans les cieux."

Être de bons intendants des dons de Dieu – notre temps, nos talents et nos vies – ouvre les richesses célestes. Les prophètes l'ont déclaré, et Dieu le réaffirme à plusieurs reprises. Le temps passé pour Dieu, le travail à Son service et l'amour partagé avec les autres sont des investissements dans les trésors célestes. Les dividendes appartiennent au Seigneur, et quand nous en avons besoin, Il ouvrira les greniers du ciel pour nous inonder de bénédictions. Malachie 3:10-11 (CEB) et Deutéronome 28:12 (KJV) font écho à cette promesse, nous invitant à tester la fidélité de Dieu.

"Apportez la totalité de la dîme dans la maison du trésor afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison. Testez-moi là-dessus, dit le Seigneur des armées célestes. Voyez si je n'ouvre pas toutes les fenêtres des cieux pour vous et ne déverse pas une bénédiction jusqu'à ce qu'il y en ait assez. Je menacerai celui qui veut vous dévorer pour qu'il ne gâte pas le fruit de votre terre fertile, et pour que la vigne n'avorte pas son fruit dans votre champ, dit le Seigneur des armées célestes. Le Seigneur ouvrira pour toi son bon trésor, le ciel pour donner la pluie à ta terre en sa saison, et pour bénir tout le travail de ta main : et tu prêteras à de nombreuses nations, et tu n'emprunteras pas."

La Common English Bible a traduit le verset 10 de Malachie 3 par la phrase, Testez-moi là-dessus. Notre Dieu est un Dieu impressionnant, et Il a placé ce défi devant nous. Ai-je assez confiance en Lui pour découper les cartes de crédit, pour me débarrasser de toutes les dettes et pour ne plus en contracter ? Il nous a déjà tant donné, nos talents, notre temps, le testons-nous là-dessus ?

First Lady Wilma et moi avons entrepris un voyage de foi, testant continuellement les promesses du Seigneur. Pourtant, nous nous retrouvons souvent à revenir à de vieilles habitudes. Notre société contemporaine s'est éloignée du principe divin d'accumulation de richesses par l'épargne et le don ; elle tend maintenant fortement vers l'accumulation de richesses par l'emprunt. Cela soulève une question pertinente : qui bénéficie vraiment de ce système ? Est-ce l'individu ou sont-ce les entreprises de cartes de crédit qui récoltent les profits ?

En effet, comme je l'ai mentionné plus tôt, nos épreuves ont révélé la fidélité inébranlable de Dieu. Les greniers du ciel se sont ouverts en réponse à notre foi. Cependant, nous reconnaissons notre fragilité humaine et le besoin de prières persistantes pour renforcer notre résolution. Notre objectif ultime est de placer notre confiance complète dans le Seigneur, en dédiant une partie de tout ce que nous avons – notre temps, notre travail et nos finances – comme une dîme à Lui. Cette aspiration est élevée et difficile à atteindre. Nous sommes loin d'atteindre cet objectif, mais nous nous engageons à nous efforcer de faire plus, de faire mieux. J'ai hâte de voir les portes du grenier du ciel s'ouvrir pour nous. Et vous ? Êtes-vous prêt à vivre le miracle qu'une minute de votre temps, un petit acte de don, peut apporter ?

Je propose un défi : si vous possédez quatre cartes de crédit, concentrez-vous sur le remboursement d'une puis coupez-la. Si vous avez l'habitude de payer 100 $ par mois sur une carte, redirigez 50 $ de ce montant vers des économies et allouez les 50 $ restants pour rembourser la carte suivante. De vos économies, consacrez 10 % à Dieu – non pas simplement parce que l'église en a besoin, mais comme un geste de gratitude pour Ses bénédictions. Continuez ce processus, créant un effet boule de neige, jusqu'à ce que toutes vos dettes soient effacées. Vous serez étonné de vous retrouver avec plus de liberté financière que jamais auparavant. Et en faisant cela, Dieu vous bénira, car votre focus est sur Son plan, pas seulement sur le gain mondain.

Cette stratégie n'est pas une idée fantaisiste ; elle s'aligne sur le plan de Dieu pour nos vies, nous enseignant à être des intendants prudents des ressources qu'Il nous a confiées. Notre voyage est marqué par la croissance et les revers, mais je suis confiant qu'avec la direction du Seigneur, nous réussirons finalement.

Dieu connaît chacun de nous intimement ; Il comprend nos cœurs. Lorsque nous nous engageons de tout cœur sur Son chemin, Il reconnaît cet engagement et nous bénit en conséquence. Ce chemin n'est pas un raccourci vers la richesse mais un long voyage vers la guérison – la guérison de la pensée négative, de la mauvaise gestion de nos talents, de notre temps et de nos finances. Participer au programme de guérison de Dieu est difficile, mais les récompenses sont profondes et durables.

L'apôtre Jean a capturé l'essence de ce voyage dans les paroles de Jésus, nous rappelant le but plus profond et la valeur éternelle de nos efforts.

Jean 6:26-29 (AMP) enregistre les paroles de Jésus sur la recherche de Lui non pas pour des avantages matériels mais pour la subsistance éternelle qu'Il offre. Croire en Lui et faire confiance à Sa parole apporte une satisfaction qui ne déçoit jamais.

"Jésus leur répondit : Je vous assure, je vous le dis solennellement, vous m'avez cherché, non pas parce que vous avez vu des miracles et des signes, mais parce que vous avez été nourris avec les pains et avez été remplis et satisfaits. Arrêtez de travailler et de faire et de produire pour la nourriture qui périt et se décompose [à l'usage], mais efforcez-vous et travaillez et produisez plutôt pour la [durable] nourriture qui dure [continuellement] jusqu'à la vie éternelle ; le Fils de l'homme vous la donnera (fournira), car Dieu le Père l'a autorisé et certifié et a mis Son sceau d'approbation sur Lui. Ils ont alors dit : Que devons-nous faire, pour que nous puissions [habituellement] travailler les œuvres de Dieu ? [Que devons-nous faire pour accomplir ce que Dieu exige ?] Jésus répondit : C'est le travail (le service) que Dieu vous demande : que vous croyiez en Celui qu'Il a envoyé [que vous vous attachiez à, ayez confiance en, comptiez sur, et ayez foi en Son Messager]."

En conclusion, être un bon intendant de ce que Dieu nous a donné est un voyage de croissance, de confiance et d'obéissance. Il s'agit de gérer nos ressources avec sagesse, non pas pour une gratification immédiate, mais pour des récompenses éternelles. Embrassons ce défi, en faisant confiance au plan de Dieu et à Sa provision infaillible.

Amen.

Catégorie : Théologie française
Read Time: 4 mins
Affichages : 116

Supersessionisme, Une Vue Théologique Complexe

Contexte Historique

Historiquement, le christianisme a adopté la doctrine du supersessionisme, souvent appelée théologie de remplacement. Cette vision implique ou affirme explicitement que le christianisme a supplanté le judaïsme et que l'alliance mosaïque de l'Ancien Testament hébraïque a été supplantée par la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ. Cette Nouvelle Alliance tourne autour du salut par la grâce de Dieu, plutôt que par l'adhésion stricte à la Torah. Un ajout fréquent à cette croyance est l'idée que le statut de "peuple élu de Dieu" est passé de la communauté juive à l'Église chrétienne.

Réflexions Personnelles et Aperçus Scripturaires

Il est important de noter que je ne peux m'identifier à cette croyance. Bien qu'Israël ait rejeté Jésus, il n'a pas perdu son statut de peuple élu de Dieu. Dieu, dans sa nature souveraine, ne fluctue ni ne se contredit. Cette conviction trouve un écho dans les paroles de Jésus, telles qu'elles sont consignées dans les Évangiles et dans les écrits de Paul.

Matthieu 5:17 (AMP) dit:

"Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes; je ne suis pas venu abolir, mais accomplir." De plus,

Romains 11:29 (AMP) confirme:

"Car les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables. [Il ne les retire jamais une fois qu'ils sont donnés, et il ne change pas d'avis sur ceux à qui il accorde sa grâce, ou ceux à qui il envoie son appel.]"

L'Alliance Mosaïque, Continuité et Transformation

Le cœur du supersessionisme, dans lequel l'alliance mosaïque est prétendument annulée, reçoit un accord variable. Bien que l'observation des commandements de Dieu puisse varier parmi les croyants, beaucoup de ces lois continuent d'être suivies, y compris les pratiques liées au Sabbat, certaines des lois alimentaires (kashrut) et l'observation d'autres jours saints.

Jésus L'Accomplissement de la Loi

Jésus-Christ a ouvert un chemin vers Dieu par la grâce, accessible à la fois aux Juifs et aux Gentils. La loi, telle qu'elle est entendue dans le judaïsme traditionnel, n'offre pas de chemin direct vers le ciel, surtout compte tenu de la complexité et des défis à maintenir une obéissance parfaite dans notre monde moderne. Cela conduit aux paroles profondes de Jésus, où il a déclaré:

Jean 14:6 AMP

"Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi."

Conclusion

Le supersessionisme, bien qu'historiquement influent au sein du christianisme, est un sujet complexe et nuancé. À travers une connexion personnelle avec l'enseignement de Jésus-Christ, nous pouvons apprécier l'importance persistante de la tradition juive, tout en reconnaissant que le salut par la grâce du Christ s'étend à tous. Cette attitude favorise une compréhension plus profonde de la connexion spirituelle entre le christianisme et le judaïsme, et une reconnaissance du caractère intemporel des promesses et des alliances de Dieu. Elle ouvre un dialogue entre les traditions de foi et reconnaît la valeur inhérente et la continuité de la révélation de Dieu à travers le temps.

Page 1 sur 3

Note: EWCMI does not underwrite, support, and does not receive any payment from the advertisements at TuneIn.

Privacy Policy

GDPR Privacy Policy

(c) EWCMI 2009-2023 Terms of Use
All Donations, Seeds, and Tithes to Eagle Wings Charismatic Ministries International are tax deductible per the Internal Revenue Code 501(c)(3) Public Charity Status 170(b)(1)(A)(i) DLN 17053243329039
  Site Seal

Login